Le secteur de l’édition en chiffres

Le périmètre du secteur Impression et édition de la WF 13 (la classification Kompass) recouvre l’ensemble des activités de l’édition, de l’édition de presse, et de l’impression. Après avoir connu plusieurs années de baisse de son chiffre d’affaires, le secteur de l’édition a renoué avec la croissance en 2015. En 2014, l’édition de livres confirmait une baisse continue de son chiffre […]


Le périmètre du secteur Impression et édition de la WF 13 (la classification Kompass) recouvre l’ensemble des activités de l’édition, de l’édition de presse, et de l’impression.

Après avoir connu plusieurs années de baisse de son chiffre d’affaires, le secteur de l’édition a renoué avec la croissance en 2015.
En 2014, l’édition de livres confirmait une baisse continue de son chiffre d’affaires depuis 4 ans et, avec -1,3 % par rapport à 2013, réalisait 2 652 millions d’euros pour 422 millions de livres vendus.
En 2015, et pour la première fois depuis 2009, les chiffres ont progressé en France avec une hausse de 1,7% des ventes, ce qui devrait porter le marché de l’édition à la hausse avec une croissance attendue supérieure à 1,5% selon les prévisions.
La filière reste, cependant, contrastée. En baisse significative ces dernières années, la littérature et la bande dessinée se sont bien mieux comportées en 2015.
Portés par des titres phares qui ont servi de locomotives, ces deux marchés ont connu une forte progression de leurs ventes, notamment l’édition de bandes dessinées en hausse de 12,2% selon l’Observatoire du SLF, le Syndicat de la Librairie Française.
En 2015, la littérature générale a progressé de +3,3%, les autres genres en nette hausse sont les livres pratiques (+ 4%) et les éditions jeunesse (+ 3%).
En 2014, les secteurs en hausse étaient les éditions jeunesse, les sciences humaines et sociales, les documents d’actualité, les ouvrages d’art, les ouvrages de sciences techniques, les cartes et atlas ainsi que l’édition religieuse et spirituelle.
En 2015, les secteurs du tourisme (- 1,8%) du parascolaire (- 3,1%) et du scolaire (- 4,7%) ont vu leurs ventes diminuer, tandis que les éditions du segment des beaux-arts ont connu une forte baisse avec un volume d’affaires en diminution (- 8,3% en valeur).
Toujours dynamique avec 342 millions d’Euros de chiffre d’affaires, le marché du livre de poche entre pour 13,7 % dans le chiffre d’affaires global des éditeurs.
Le marché de l’édition numérique continue de progresser : +53,3 % en 2014, soit 161,4 millions d’euros de chiffre d’affaires qui pèse pour 6,4 % du total de la filière (source SNE, Syndicat  national de l’édition).
ebook, liseuses numériques, livre dématérialisé
Selon le Baromètre des usages du livre numérique 20% des Français ont déjà lu un livre numérique et 45% des lecteurs de livres numériques en ont lu un il y a moins d’un mois (Sources Sofia/SNE/SGDL mars 2016).
La bonne santé du marché de l’édition s’est répercutée sur les points de vente. Et c’est le circuit traditionnel des librairies indépendantes qui a profité de cette reprise économique en enregistrant une hausse de son chiffre d’affaires estimée à +2,7 %. Une bonne nouvelle pour les libraires dont le chiffre d’affaires avait largement diminué entre 2010 et 2014.

>> Retrouvez la classification Kompass de toutes les entreprises de l’édition, de l’impression et du papier en cliquant ici
>> Retrouvez toutes les données des entreprises de l’édition, de l’impression et du papier sur la solution EasyBusiness de Kompass

A lire sur le même sujet :
>> Entreprises de l’édition, de l’impression et du papier : l’agenda des salons estivaux.

Comentarios

Laisser un commentaire

Pas de commentaire