Cinq façons dont les données B2B sont sous-exploitées

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises B2B sont assises sur une montagne de données dormantes et sous-exploitées. En effet, selon l’étude très suivie Global DataSphere d’IDC, qui mesure la vaste quantité de données créées et consommées dans le monde chaque année, plus de 59 zettaoctets (ZB) d’informations numériques auront été créés, capturés, copiés et consommés en 2020. […]

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises B2B sont assises sur une montagne de données dormantes et sous-exploitées.

En effet, selon l’étude très suivie Global DataSphere d’IDC, qui mesure la vaste quantité de données créées et consommées dans le monde chaque année, plus de 59 zettaoctets (ZB) d’informations numériques auront été créés, capturés, copiés et consommés en 2020. Les données créées par les entreprises vont continuer de croître à hauteur de 42% par an dans les années à venir.

Malgré cette progression importante du volume de données, nos entreprises n’exploitent qu’une faible proportion à hauteur de 32 %.

Pourtant, exploiter et valoriser ces données offriraient une réelle opportunité pour les marques et leur permettraient d’être plus compétitives. L’enjeu est de rendre utiles et actionnables les données collectées.

Elles sont un redoutable outil d’aide à la prise de décision et à l’optimisation des fonctions d’entreprises, ce serait dommage de ne pas les exploiter !

Nous avons donc recensé pour vous, 5 façons dont les données B2B sont sous-exploitées ainsi que des conseils pour éviter d’avoir de la data dormante.

 

données b2b sous exploitéesSi vous souhaitez harmoniser, mettre à jour et enrichir votre base de données, Kompass a la solution qu’il vous faut !

Cliquez ici pour en savoir plus sur notre solution, et contactez nos équipes d’experts.

Comentarios

Pas de commentaire